Comment prévenir les récidives de calculs urinaires ou rénaux ?

Les calculs urinaires et rénaux ne sont pas anodins. Une fois qu’un sujet en guéri, il devra faire de son mieux pour éviter leur retour. Heureusement, il existe différentes manières qui permettent de prévenir les calculs urinaires. Pour ce faire, il faut changer quelques habitudes dans le mode de vie.

Boire suffisamment dans la journée

Pour ne pas souffrir de calculs rénaux ou urinaires, il est préconisé de boire de l’eau plate en quantité suffisante tous les jours. Ce qui permet de bien diluer les urines et d’empêcher le retour des calculs au niveau des reins. Il est conseillé de boire jusqu’à 2 litres d’eau par jour. À l’atteinte de ce volume, les risques de cristallisation urinaire sont minimes. Tant qu’à faire, il est mieux de privilégier l’eau plate qui est meilleure pour le bien-être en général et pour la zone rénale en particulier.

Par ailleurs, le coca et les autres boissons gazeuses ne sont guère recommandées. Il en est de même des boissons alcoolisées qui en plus d’altérer les reins, contribuent à la formation de calculs rénaux. Du fait de ses effets positifs sur la lithiase d’oxalate de calcium, le jus d’orange est aussi une boisson buvable. Cependant, pour prévenir les calculs urinaires il ne faut pas dépasser les 200 ml par jour.

L’importance du calcium

Pour une diététique dûment équilibrée, rien ne vaut les bienfaits du calcium. En cas de calculs rénaux ou urinaires, les produits laitiers ne doivent pas être éliminés de l’alimentation du sujet. D’ailleurs, il est  important de prendre jusqu’à 3 produits laitiers en une journée. Ainsi, un patient sujet à ces maux pourra consommer un yaourt, un verre de lait et une portion de 30 g de fromage.

En somme, il est capital de prendre un produit laitier après chaque repas. Toutefois, il ne faut pas aller en dessus de 150 g en un jour.

Les aliments à éviter

Les personnes qui souffrent de calculs rénaux ou urinaires sont conviées à retirer certaines catégories d’aliments de leur menu journalier. Tel est le cas du chocolat et du thé noir. À cela s’ajoutent le vin blanc, les cacahuètes, le soda ou encore les fruits comme les figues et les baies rouges. Il est également déconseillé de consommer des épinards. Tous les aliments trop enrichis en purine ne sont pas tolérés par les reins. Il s’agit notamment de la charcuterie et des différents abats.

En outre, les repas préparés ne sont pas idéaux, car ils sont trop salés. Le sel est connu comme étant un facteur qui encourage la formation des calculs urinaires et rénaux. Il ne faut pas se priver de sel, mais il est mieux de retirer les salières des tables.

Angoisse : comment faire la différence avec le stress et l’anxiété
Confinement et claustrophobie : la sophrologie pour aller mieux