Anxiété : découvrez les 13 symptômes qui méritent votre attention

L'anxiété est un terme général désignant divers troubles qui provoquent la nervosité, la peur, l'appréhension et l'inquiétude.

L'anxiété est une réaction que tout individu éprouve face à certaines situations de la vie quotidienne, telles que la prise de parole en public, l'attente de dates importantes, les entretiens d'embauche, la veille d'examens, les tests de santé, etc.

Cependant, certaines personnes ressentent cette réaction de manière plus fréquente et plus intense, ce qui peut être considéré comme pathologique et mettre en péril leur santé émotionnelle.

Comment savoir si une anxiété normale dépasse les limites et peut être considérée comme un trouble ? Découvrez-le dans le texte ci-dessous.

Anxiété et peur

Selon le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), les troubles anxieux comprennent ceux qui partagent les caractéristiques d'une peur et d'une anxiété excessives et les perturbations comportementales qui y sont liées.

La peur est donc la réponse émotionnelle à une menace réelle ou perçue comme imminente, tandis que l'anxiété est l'anticipation d'une menace future.

La peur est le plus souvent associée à des périodes d'excitabilité accrue nécessaires à la lutte ou à la fuite, à des pensées de danger immédiat et à des comportements visant à échapper à une situation.

Les attaques de panique constituent un type particulier de réaction de peur dans le cadre des troubles anxieux.

Comment contrôler l'anxiété ?

Nous apprenons à contrôler l'anxiété lorsque nous découvrons ses déclencheurs émotionnels. À ce titre, la psychothérapie est l'un des meilleurs outils actuels pour gérer les moments d'anxiété. Vous pouvez identifier les déclencheurs par vous-même ou avec un thérapeute. Ils sont parfois évidents, comme une consommation excessive de caféine, d'alcool ou de cigarettes. D'autres fois, ils sont moins évidents. Enfin, les problèmes à long terme, tels que les difficultés financières ou professionnelles, peuvent prendre un certain temps avant d'être découverts. Nous pouvons donc être affectés par une date d'échéance, une personne ou une situation sans nous en rendre compte. Cela peut nécessiter un soutien supplémentaire, par le biais d'une thérapie ou avec des amis et des mentors. Lorsque vous découvrez votre ou vos déclencheurs, essayez de limiter votre exposition si vous le pouvez. Toutefois, si vous ne pouvez pas réduire le contact, comme dans le cas d'un environnement de travail stressant qui ne peut être modifié pour le moment, l'utilisation d'autres techniques d'adaptation peut s'avérer utile.

Qu'est-ce qui caractérise un trouble anxieux ?

Les troubles anxieux diffèrent de la peur ou de l'anxiété normale et adaptative en ce qu'ils sont excessifs ou persistent au-delà des périodes appropriées au niveau de développement. Ils diffèrent donc de la peur ou de l'anxiété temporaire, souvent induite par le stress, en ce qu'ils sont persistants. Quels sont les symptômes de l'anxiété ? Voici les principaux symptômes qui peuvent être liés aux troubles anxieux et qui méritent l'attention : Voir plus de détails sur chacun d'entre eux ci-dessous !

1 - Voir le danger en toute chose

Les personnes souffrant de troubles anxieux surestiment généralement le danger dans les situations qu'elles craignent ou évitent. De même, leur peur ou leur anxiété est excessive ou disproportionnée.

Avez-vous déjà rencontré quelqu'un qui ne prend pas l'avion parce qu'il a peur d'un accident ? Pensez-vous toujours que l'avion va s'écraser ? Pouvez-vous imaginer la scène de deuil ?

Un autre exemple est celui d'une personne qui subit une procédure médicale simple ou un examen et qui a peur d'avoir une maladie grave ou de devenir handicapée après l'examen. Dans les cas les plus extrêmes, elle envisage même la possibilité de mourir au cours de l'intervention.

2 - Un appétit incontrôlé

Les cas de personnes qui trouvent dans la nourriture une solution à leurs problèmes émotionnels ne manquent pas. En d'autres termes, au moindre signe d'inquiétude, elles se tournent vers les biscuits, les sucreries ou tout autre aliment pour soulager la tension.

En général, elles mâchent peu leurs aliments et en mangent beaucoup en peu de temps.

Manger sans discernement, sans faim, sous l'effet de l'anxiété, du stress ou de toute autre émotion négative est un signe d'alerte. Et attention ! Cette attitude peut également déclencher des crises de boulimie.

3 - Les changements de sommeil

Ils ont du mal à dormir ou ont des épisodes d'insomnie à la veille de réunions ou d'événements importants. Ils n'arrivent pas à se détacher de ce qu'ils ont fait toute la journée au travail et passent la nuit à réfléchir à ce qu'ils vont faire le lendemain.

Il leur arrive même de rêver et de se réveiller en pensant aux solutions possibles à un problème particulier.

4 - Tensions musculaires

Il est fréquent de souffrir de douleurs au dos, aux épaules et au cou. Les muscles du cou se bloquent et la douleur est telle que l'on peut à peine se tourner sur le côté.

Cette tension musculaire quasi permanente accompagne souvent les troubles anxieux. Plus l'inquiétude et le découragement sont grands, plus la possibilité de transférer la tension vers la région cervicale est grande.

5 - La peur de parler en public

Le simple fait de penser à la nécessité de faire une présentation devant un public provoque des signes tels qu'une transpiration excessive, des mains froides, une tachycardie, un essoufflement et une respiration haletante.

Cette peur peut être liée à des préoccupations liées à l'ego, à la peur du jugement et à l'appréhension, ce qui augmente l'anxiété.

6 - Inquiétude excessive

Ils sont toujours inquiets pour l'avenir. Plus encore en période de crise économique, il est fréquent de voir des personnes réfléchir au maintien de leur emploi.

L'inquiétude excessive est une source directe de maux de tête, d'ulcères, d'anxiété et de stress, et peut même affecter le système immunitaire.

De plus, cette angoisse et le volume de détails à penser affectent grandement l'attention de la personne anxieuse, qui a du mal à se concentrer.

En conséquence, elle perd de l'efficacité dans ses activités quotidiennes et cela augmente ses inquiétudes, transformant tout en un cycle qui peut conduire au désespoir et à d'autres problèmes.

7 - Toujours au bord de la crise de nerfs

Les personnes au bord de la dépression nerveuse peuvent rapidement passer de l'euphorie aux larmes. Des symptômes tels que l'irritabilité et des sautes d'humeur soudaines, sans explication apparente, apparaissent en période de pression et de stress accrus.

8 - Les peurs irrationnelles

La peur de manquer quelque chose, de ne pas être à la hauteur, la peur de l'échec, la panique d'être seul ou de ne pas être accepté hantent également les personnes anxieuses.

Champions de l'autocritique, ils sont les premiers à ne pas se sentir suffisamment capables de mener à bien une activité donnée. Une peur excessive peut mettre en péril la sécurité des relations personnelles, que ce soit au travail ou en famille.

9 - Agitation constante

Les difficultés de concentration, l'agitation et la nervosité Difficultés de concentration, agitation et fatigue. L'individu manifeste une angoisse intense, ne tient pas en place, marche d'un côté à l'autre, se désespère. Ces facteurs provoquent une grande gêne en s'opposant à la réalisation d'une tâche, ainsi qu'une altération de la qualité de vie de la personne elle-même et de son entourage.

10 - Les signes physiques

Dans les moments d'anxiété, des symptômes physiques peuvent apparaître, qui vont au-delà des douleurs musculaires :

  • tremblements
  • la fatigue
  • une sensation d'essoufflement ou d'étouffement ;
  • un cœur qui s'emballe ;
  • transpiration excessive ;
  • mains froides et moites
  • bouche sèche, vertiges
  • nausées
  • diarrhée ;
  • gêne abdominale ;
  • bouffées de chaleur ;
  • frissons ;
  • miction fréquente ;
  • difficulté à avaler ;
  • sensation d'étouffement.

11 - Pensées obsessionnelles

Les pensées obsessionnelles sont une incapacité à contrôler des pensées et des images pénibles et récurrentes. Des études d'imagerie cérébrale indiquent qu'elle est associée à un dysfonctionnement neurologique de cause inconnue qui contraint les pensées à des cycles répétitifs.

Ainsi, la pensée obsessionnelle peut également être associée à des troubles de l'humeur, notamment la dysthymie, la dépression et le trouble bipolaire. C'est également le symptôme qui définit le trouble anxieux généralisé (TAG), le trouble obsessionnel-compulsif (TOC), le trouble panique et de nombreuses autres affections psychologiques.

12 - Perfectionnisme

Le perfectionnisme se caractérise par l'insistance à fixer des normes élevées et la poursuite incessante de leur réalisation.

En effet, les perfectionnistes sont souvent très performants, mais le prix de ce succès peut être un malheur et une insatisfaction chroniques. Le perfectionnisme excessif peut être étroitement lié à la peur de faire des erreurs et à des comportements d'auto-sabotage tels que la procrastination.

Ainsi, la perfection étant quelque chose de pratiquement impossible à atteindre, les perfectionnistes finissent par souffrir d'anxiété à l'idée de ne pas pouvoir atteindre l'objectif fixé.

13 - Les problèmes digestifs

Un système très affecté par le stress et l'anxiété est le tractus gastro-intestinal. Douleurs, mauvaise digestion, gêne au niveau de l'abdomen, diarrhée et brûlures d'estomac sont quelques-uns des signes.

Par conséquent, l'anxiété excessive et le stress aigu peuvent altérer les fonctions gastro-intestinales par l'intermédiaire du système nerveux.

En conséquence de ces changements, des ulcères, des gastrites, des maladies inflammatoires, des reflux gastro-œsophagiens et le syndrome du côlon irritable peuvent apparaître.

Stratégies pour contrôler l'anxiété

Contrôler l'anxiété est un défi, mais il existe des stratégies, des ressources et même des changements que vous pouvez apporter dans votre vie quotidienne et qui vous aideront !

Nous en avons répertorié quelques-unes ci-dessous. Jetez-y un coup d'œil :

Séances de psychothérapie

La psychothérapie est un processus qui peut grandement aider les personnes souffrant d'anxiété. Il s'agit d'un traitement collaboratif basé sur la relation entre un individu et un psychologue.

Fondée sur le dialogue, elle offre un environnement de soutien qui vous permet de parler ouvertement avec quelqu'un d'objectif, de neutre et qui ne porte pas de jugement.

Vous et votre psychologue travaillerez ensemble pour identifier et modifier les schémas de pensée et de comportement qui vous empêchent de vous sentir au mieux de votre forme, en améliorant la connaissance de soi et la résilience.

L'une des approches les plus efficaces pour traiter l'anxiété est la thérapie cognitivo-comportementale, qui est très ciblée et directe.

Pratiquer une activité physique

Prenez le temps de vous promener, de courir ou de pratiquer toute activité physique qui vous procure du plaisir.

Une activité physique régulière permet de renforcer le système immunitaire, de prévenir les maladies cardiovasculaires et l'obésité. De même, elle augmente le bien-être, la disposition pour les activités quotidiennes et la productivité au travail.

Elle réduit également l'insomnie et améliore la santé mentale, prévenant ainsi la dépression. Toutefois, si vous êtes du genre compétitif, fixez-vous un objectif, tel qu'une course de 5 ou 10 kilomètres.

Ainsi, une activité physique fréquente régule le sommeil, car l'exercice libère des endorphines, qui procurent du bien-être et réduisent l'anxiété et le stress.

Pratiquer la méditation

Les neuroscientifiques ont prouvé que la pratique de la méditation permet d'augmenter la région du cortex préfrontal gauche, région responsable du sentiment de bonheur.

Cinq minutes par jour pour observer votre respiration suffisent donc pour commencer. Si possible, encouragez votre équipe à méditer également - les bénéfices seront énormes.

La pleine conscience est l'une des interventions les plus efficaces pour réduire le stress et le système immunitaire.

Écouter de la musique

La musique permet de se détendre, de se défouler, de s'exprimer, de danser, de célébrer, d'intérioriser, de se reposer...

C'est un élément thérapeutique par excellence. Elle est médicinale et n'a pas de contre-indications. Quand avez-vous écouté votre musique préférée pour la dernière fois ?

Maintenir un régime alimentaire sain

Un cerveau en bonne santé est la première ligne de défense contre l'anxiété, la dépression et les autres troubles de l'humeur.

En effet, certaines vitamines sont nécessaires à la formation des neurotransmetteurs qui stimulent la bonne humeur, tandis que d'autres fournissent de l'énergie aux cellules cérébrales ou les protègent contre les dommages. Tout comme nos organes, notre cerveau a besoin de certaines vitamines pour fonctionner normalement.

Nous connaissons tous des moments d'anxiété et de stress. S'ils sont trop fréquents ou trop intenses, ils peuvent indiquer la nécessité d'une aide de la part de professionnels spécialisés.

Qu’est-ce que le viagra ?
Quelles sont les causes d’un arrêt cardiaque soudain ?

Plan du site