Mon conjoint a déjà une mutuelle d’entreprise : comment faire ?

Le contexte de mutualisation des salariés a été modifié par une nouvelle loi datant de janvier 2016. Cette réforme incite le patronat à fournir une assurance santé à hauteur de 50 % minimum à se salarier. En principe, ce système de mutualisation et d’affiliation direct ne couvre que le ou la salariée. Ce qui est assez simple pour les travailleurs qui n’ont pas encore de charge. Par contre pour ceux qui ont des ayants droit ou plus exactement femme ou mari et enfant, une démarche spécifique est à faire au prêt de son assureur. Pour l’adhésion, il existe deux possibilités. Soit l’on souscrit à une offre complémentaire ou l’on rattache les ayants droit à la mutuelle d’entreprise.

L’adhésion, est-ce possible ?

Il est porté à l’attention des intéressés que l’adhésion à la mutuelle d’entreprise n’est pas faite systématiquement. Après validation du contrat, une demande de rattachement doit être faite par le salarier à titre de complément d’assurance santé à la direction de son entreprise. Si le contrat initial l’autorise, l’adhésion s’effectuera normalement. Et grâce à la réforme de 2016, de plus en plus de mutuelles d’entreprise permettent le rattachement des ayants droit c’est-à-dire son conjoint et ses enfants. Bien évidemment, plus d’informations peuvent être demandées au moment de la présentation du contrat. Au-delà de l’assurance pro, MAIF propose des solutions pour accompagner le développement de votre activité d’indépendants, à tous les stades (activité en cours de création, en croissance… ).

Pas forcément économique

La mutuelle était à la base négociée et prévue pour une seule personne, si une personne demande le rattachement de ses proches. Cela entraîne automatiquement une réévaluation et l’augmentation des cotisations d’assurance. Cette hausse du taux de cotisation ne signifie pas forcément que le taux de prise en charge sera réévalué aussi. En effet, le remboursement est basé sur une moyenne de 50 % de celui du contrat initial. C’est-à-dire que seuls les besoins en matière de santé du salarié de l’entreprise seront remboursés selon le taux négocié par la direction. Afin d’éviter tout mauvais surpris, il faut lire attentivement le contrat d’assurance et voir si l’adhésion des tiers est bien prise en charge. Car cela ne sert à rien de payer une somme assez conséquente en cotisation si par la suite cela nous handicape pour le remboursement.

Une meilleure couverture santé ?

L’intérêt de souscrire sa famille à une mutuelle est de garantie jusqu’à un certain niveau la santé de chacun. L’assurance santé idéale est donc celle qui permet à chaque membre de la famille de jouir d’une garantie solide. Dès lors que ce n’est pas le cas, cela ne sert à rien d’aller plus loin. Depuis janvier 2016, les comités d’entreprise négociée leur contrat en prenant compte du fait que beaucoup de salarier ont des familles. Car avant cela, les salariés qui ne pouvaient assurer leurs familles via le contrat d’entreprise optaient pour des contrats à titre individuel. Ce qui portait atteinte à la négociation avec les assureurs.

Qu’est-ce que la télétransmission en assurance santé ?
Résilier son contrat de mutuelle : comment faire ?